Le mot de la fin

Toulouse, le 28 août

Ca y est, le voyage touche à son terme. Demain c’est la reprise du travail pour moi, jeudi la rentrée pour le reste de la famille. L’heure est donc venue de dire au revoir à « au fil des flots » et ses fidèles lecteurs.

Nous avons quitté VITAVI le 3 août à Arzon, golfe du Morbihan, en le laissant en de bonnes mains. Stéphanie et Florian, ses nouveaux propriétaires, préparent eux aussi un voyage autour de l’Atlantique avec leurs deux enfants pour 2017-2018. Quitter notre bord a été un moment émouvant et difficile sur le coup, mais nous sommes heureux de penser que le bateau repart pour un tour avec une nouvelle famille.

Le mois d’août a donc été celui des vacances. Hé oui, contrairement à ce que beaucoup pensent, un an de voyage à la voile, ce n’est pas exactement la même chose qu’un an de vacances (et pas la même chose non plus qu’une année au bureau, je vous l’accorde). On a retrouvé la famille et les copains, récupéré notre maison à Toulouse (en parfait état, merci à nos supers locataires), parcouru 3 000km en voiture (quand on aime voyager…), accueilli les Krysfil chez eux à Marseille, acheté des costards neufs et des chemises, des cahiers et des crayons, tondu la pelouse, passé le contrôle technique de la voiture, bref, le « retour à la terre », version urbaine. Et au milieu de tout ça, on a quand même réussi à passer une semaine au bord de la mer à Préfailles, et à naviguer au départ de Noirmoutier sur une chaloupe de la baie de Bourgneuf, réplique authentique et unique des bateaux noirmoutrins du dix-neuvième siècle (merci Christophe!).

Le moment serait le bienvenu pour un bilan et un mot de conclusion, mais c’est difficile, il est encore bien tôt. Ce qui est certain, c’est que ce voyage a été une aventure extraordinaire pour toute la famille. Certes, on n’a pas tout à fait visité toutes les iles qu’on avait listées, certes, il y a eu des moments plus difficiles et des baisses de moral, à cause des avaries et problèmes techniques en particulier. Mais la vie n’est pas faite pour être facile, elle est faite pour être belle. Et franchement ce voyage, quelle belle aventure ! Que de moments forts pour chacun de nous, et pour nous 6 en tant que famille, et au-delà du noyau familial, que de belles rencontres, que ce soit pour quelques heures, quelques jours, ou pour des amitiés nées au hasard d’un ponton et finalement tissées sur des milliers de milles.

Pour finir, puisque ce voyage a aussi été une aventure « littéraire » (en toute modestie), merci aux lecteurs de ce blog, en particulier ceux qui ont eu la gentillesse de le trouver agréable à lire, drôle ou émouvant parfois. C’était en tout cas un plaisir de l’écrire, et de rêver parfois, sans y croire tout à fait, avoir pour un instant un peu de lettres et d’esprit.

Mais d’esprit, oh le plus lamentable des êtres, je n’en ai plus un atome. Et de lettres, je ne vois que les trois, qui forment le mot…FIN

 

Publicités