La (demi-)transat, par Simon

Des changements à la rédaction de aufildesflots.com. Pour la transat, Simon a décidé de tenir quotidiennement son journal de bord. C’est donc lui qui raconte ces 8 premiers jours de traversée, qui nous mènent non pas de l’autre côté, mais aux iles du Cap Vert, pour une escale technique.

Mercredi 18/11
Aujourd’hui, nous sommes les 18 novembre 2015, à 11 heures, nous sommes sortis du port. Il y avait plein de bateaux. On a hissé la grand-voile, sorti le génois, et on est parti.

Jeudi 19/11
Aujourd’hui, maman est très malade. Elle a vomi trois fois. Et ce matin, un bateau est venu à 20 mètres de nous (un fou !)

Vendredi 20/11
Maman est un peu moins malade. Elle n’a vomi qu’une fois. Ce matin, on a vu un poisson volant. Cet après-midi, on a vu sur 20 ou 30 mètres des dauphins tous à côté, mais ils ne faisaient que passer.

Samedi 21/11
Maman n’est plus malade. Du coup, elle a pu nous faire un bon gateau pour le goûter et des pâtes à la carbonara pour le soir. Et papa a pu dormir un peu.
Un bateau va à la même vitesse que nous. Il s’appelle SIF, et il nous a croisé.
On a fait l’école, tous. Agathe a commencé son deuxième multi-vue. Mais comme Camille était dans sa grotte (sa cabine), elle n’a pas fait l’école en même temps que nous, du coup on ne devait pas faire de bruit.
Excusez-moi, j’allais oublié que avant SIF on a vu un gros cargo qui est passé à 800m de nous, et juste après un voilier derrière nous à quelques centaines de mètres.

Dimanche 22/11
J’ai recopié les chansons du diapason rouge qu’on connaissait, comme ça quand on cherche la page c’est moins long et comme ça on peut regarder les chansons qu’on n’a pas cherché depuis longtemps.

Lundi 23/11
Le matin, on a fait l’école. J’ai fait un peu d’Anglais et une dictée (je n’ai fait que deux fautes). On a vu des dauphins (1, 2 ou 3). On pensait qu’ils allaient rester jouer mais non.
Pour le goûter, on mange tarte banane chocolat et une tarte au pommes (en vrai c’est un seule tarte avec une moitié à chaque goût).
Juste après le goûter, papa nous a dit de regarder par les hublots. On a vu plein de dauphins. Ils étaient une dizaine. Mais au début, je ne savais pas par quel hublot regarder car dehors il pleuvait et on ne pouvait pas sortir. Heureusement, après, j’ai trouvé une place : dans la fenêtre du carré à babord.
Papa m’a dit qu’en fait on allait aller au Cap Vert, et pas directement à la Martinique.

Mardi 24/11
Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de maman. C’est le grand jour qu’on attendait depuis le début de la traversée. Au début, le matin, maman a ouvert ses cadeaux. D’abord le notre (celui des enfants), une petite boite à bijoux qu’on a peinte. Après, un bracelet, un collier et des boucles d’oreilles en pierre de lave de la part de Krysfil. Ensuite, un collier fabriqué par Rebecca de Didjeridou. Puis deux livres des Romain et Valérie. Et à la fin, un bracelet d’or de papa. Mais en fait, papa a trouvé un dernier cadeau. C’était plein de lettres de tout le monde. Elle a même pleuré car elle était très émue.

Mercredi 25/11
On a vu plein de poissons volants. Ils passaient par banc de dix, et il y a eu plein de bancs de dix. Ils allaient dans la même direction (vers le nord)

Jeudi 26/11
Nous avons retrouvé quatre poissons volants sur le pont. On voyait le Cap Vert à midi et quart.